Questo sito utilizza cookie per implementare la tua navigazione e inviarti pubblicità e servizi in linea con le tue preferenze. Chiudendo questo banner, scorrendo questa pagina o cliccando qualunque suo elemento acconsenti all'uso dei cookie. Per saperne di più clicca leggi

Sei qui: HomeAutori Scienzeonline.comAstronomiaConstellation d’Orion: le battement de cœur de l’étoile Iota Orionis

Constellation d’Orion: le battement de cœur de l’étoile Iota Orionis

Valutazione attuale:  / 0
ScarsoOttimo 


Iota Orionis. Illustration de Danielle Futselaar.

Des chercheurs découvrent le plus grand battement de cœur stellaire grâce au plus petit télescope spatial.

Les astronomes du projet de la constellation BRITE (pour Bright Target Explorer) et de l'observatoire Ritter ont découvert un battement répétitif, d’une amplitude de un pour cent, de la brillance d'une étoile très massive qui pourrait changer notre compréhension de ces astres. Iota Orionis, un système composé de deux étoiles, est l’objet le plus brillant dans l'épée de la constellation d'Orion et est facilement visible à l'œil nu. Sa variabilité, unique en son genre, a été décrite dans la revue Monthly Notices of the Royal Astronomical Society. Elle a été découverte en utilisant les plus petits satellites astronomiques du monde, appelés «nanosatellites». «À titre de première mission fonctionnelle d'astronomie à l’aide de nanosatellites, la constellation BRITE est à l'avant-garde de cette révolution spatiale», déclare Gregg Wade, du Collège militaire royal du Canada, chercheur principal du volet canadien du projet.

L’intensité lumineuse de cet objet est relativement stable 90 % du temps, mais elle diminue ensuite rapidement et est suivie d'un grand sursaut. «Les variations ressemblent de façon frappante à un électrocardiogramme montrant les rythmes sinusoïdaux du cœur, connus sous le nom de battements cardiaques», explique le chercheur postdoctoral Herbert Pablo, de l’Université de Montréal, membre du Centre de recherche en astrophysique du Québec et aussi chercheur principal du projet de la constellation BRITE. Cette variation inhabituelle est le résultat de l'interaction des deux étoiles dans une orbite fortement elliptique de 30 jours l’une autour de l'autre.

Les deux étoiles passent la majorité de leur temps très éloignées l’une de l’autre mais, pendant un court laps de temps, une fois à chaque orbite, elles sont huit fois plus près. À ce moment-là, la force gravitationnelle entre les deux étoiles devient si forte qu'elle les déforme rapidement, comme lorsqu’on tire sur l'extrémité d'un ballon, provoquant ainsi des changements inhabituels dans leur brillance. Iota Orionis est le premier système binaire massif (35 fois la masse du Soleil) pour lequel cet effet a été remarqué; sa masse est d’un ordre de grandeur supérieur à celui de tous les autres déjà connus et permet de déterminer directement les masses et les rayons des composantes du système.

Une étoile qui tremble est comme un livre ouvert

Fait encore plus intéressant, de tels systèmes permettent de sonder l'intérieur des étoiles elles-mêmes. «Lorsque les deux étoiles se rapprochent, la force gravitationnelle intense déclenche des vibrations dans ces astres grâce auxquelles nous pouvons sonder leur fonctionnement interne, tout comme nous le faisons pour l'intérieur de la Terre lors des séismes», note Herbert Pablo. En général, le phénomène des tremblements est très rare dans les étoiles massives et c'est la première fois qu’ils sont observés dans une étoile massive; c’est d’autant plus exceptionnel que dans ce cas la masse et le rayon sont connus. Ces tremblements sans précédent ont également révélé les premiers indices de la façon dont ces étoiles évolueront.

Les astronomes espèrent que cette découverte entraînera celle d'autres systèmes de ce genre qui pourront mener à un changement fondamental dans la façon dont nous étudions l'évolution des étoiles massives. Cette recherche est d’une grande importance, car les étoiles massives sont des laboratoires dans lesquels se créent les éléments essentiels à la vie humaine.

À propos de la constellation BRITE:

http://www.brite-constellation.at/



Aggiungi commento

Codice di sicurezza
Aggiorna

Flash News

Parco Regionale di Roccamonfina: nel casertano un nuovo progetto Arte e Natura

L'iniziativa nasce dalla volonta di inserire l'area protetta nel circuito internazionale dei parchi d'arte, e di promuovere la produzione artistica contemporanea, con particolare attenzione alle forme di arte pubblica e partecipata, alle poetiche della Land Art, all'interesse per i temi della natura, dell'ambiente, della cultura biologica. Con l'obbiettivo di ricostruire o evidenziare un legame tra l'opera d'arte e l'ambiente, capace di sviluppare nuove visioni e nuove riflessioni.

Leggi tutto...

Cerca nel Sito

Archivio Agenziadistampa 2001-2012

Per Visitare il vecchio archivio Articoli di Agenziadistampa.eu andate alla pagina www.agenziadistampa.eu/index-archivio.html

Scienzeonline.com
Autorizzazione del Tribunale di Roma n 227/2006 del 29/05/2006 Agenzia di Stampa a periodicità quotidiana - Pubblicato a Roma - V. A. De Viti de Marco, 50 - Direttore Responsabile: Guido Donati.

Agenziadistampa.eu - tvnew.eu
Direttore Responsabile Guido Donati
Autorizzazione del Tribunale di Roma n 524/2001 del 4/12/2001 Agenzia di Stampa quotidiana - Pubblicata a Roma - V. A. De Viti de Marco, 50

Free business joomla templates